Planification du personnel
 

ARBITRAGE DES DESIDERATA EN TEMPS REEL 

Les systèmes de gestion des desiderata permettent aux salariés d’indiquer leurs préférences concernant leurs jours de repos ou les tâches auxquelles ils peuvent être affectés. Comme il arrive fréquemment que les mêmes dates de repos ou les mêmes tâches soient demandées par un nombre trop important de salariés, une des principales fonctions d’un système de gestion des desiderata est d’arbitrer entre les demandes, c’est-à-dire de décider d’en accorder certaines et d’en refuser d’autres.

Feedback immediat et transparence complète

Le système d’arbitrage des desiderata de Kernel Software offre la particularité unique d’effectuer en temps réel l’arbitrage entre demandes en surnombre.

Avec un système classique, certains salariés découvrent, plusieurs semaines après avoir déposé leurs desiderata, qu’ils ont été refusés sans explication.

L’arbitrage en temps réel recalcule en permanence le statut des desiderata. Si le premier choix d’un desiderata ne peut pas être accordé, l’arbitrage en temps réel tente immédiatement de satisfaire une des alternatives préalablement définies.

Si, aucun des choix d’un desiderata n’est accordé, l’utilisateur peut déposer d’autres alternatives pour des tâches moins demandées .
Dans tous les cas, le système explique pourquoi certaines demandes ont dû être refusées, et montre, en toute transparence, comment il a appliqué les règles d’arbitrage qu’on lui a définies.

Les tâches et les jours de repos qui peuvent être demandés sont affichés en couleur, selon la convention suivante :

vert: les demandes ne sont pas en surnombre, et celle de l’utilisateur peut être accordée
orange : les demandes sont en surnombre, mais celle de l’utilisateur peut être accordée en refusant celle d’un collègue dont la priorité est moins bonne
rouge : les demandes des collègues dont la priorité est meilleure ne permet pas d’accorder la demande de l’utilisateur

Desiderata qualitatifs

Les desiderata qualitatifs permettent aux salariés de donner une description logique de leur demande, plutôt que de demander une tâche ou un jour de repos précis. Par exemple, plutôt que de demander d’être affecté au vol KS 123 du 15 janvier, un navigant peut demander n’importe quel vol vers Singapour qui revienne un vendredi.

Desiderata alternatifs

Les alternatives d’une demande sont utilisées lorsque son premier choix ne peut pas être accordé.

Il est possible d’indiquer des alternatives à une demande qualitative. Par exemple, le premier choix d’une demande peut être « n’importe quel vol vers Singapour revenant un vendredi », la première alternative peut être « n’importe quel vol vers Singapour », et la second alternative peut être « n’importe quel vol vers Singapour, Bangkok ou Manille ».

Demandes groupées

Deux ou plusieurs salariés peuvent déposer une demande groupée. La demande ne sera accordée que si elle peut être accordée de façon identique à tous les membres du groupe.